Je suis partie en échange en Corée pendant un an et j’ai profité de mes vacances d’hiver de deux mois pour passer Noël et le nouvel an à Tokyo. Pour ce second séjour au Japon, je suis restée à Tokyo pendant 3 semaines. A cette occasion, j’ai pu me faire de nouveaux amis, découvrir les bars de Shinjuku et de Shimokitazawa, passer Noël dans un club de Daikanyama à écouter du bon son électro(!!), les 80kidz en live. Et puis, j’ai pu voir que passer la soirée chez des amis japonais n’est pas chose impossible et même très courant chez certaines personnes résidant à Shimokitazawa. ahah Pendant longtemps, le Japon a été une destination rêvée pour moi, et voilà que j’y étais pour la deuxième fois. J’ai été aussi étonnée de voir que mes 4 mois en Corée avaient déjà laissé des traces et que malgré les expériences que je vivais à Tokyo, j’avais hâte de retourner à Séoul. Je crois qu’à ce moment là, j’ai compris toute l’importance de ma vie coréenne et de mes amis coréens. Ahlala.
La première fois que j’ai visité le Japon en 2009, j’ai énormément voyagé. Cette fois-ci, je ne suis pas beaucoup sortie si ce n’est pour me retrouver enfermée dans d’autres endroits. Ahah Ainsi, j’ai vu LAST ALLIANCE et participé au COUNTDOWN JAPAN festival pour fêter la nouvelle année.

– LAST ALLIANCE @ UNIT Daikanyama, Tokyo. 27 December 11
A vrai dire, je ne connais pas beaucoup LAST ALLIANCE. Mon amie est par contre 100% fan et j’ai donc décidé de l’accompagner et de découvrir un nouveau groupe.
De ce qu’il reste de mes souvenirs, je me rappelle du concert comme violent et fatiguant. J’ai laissé mes amies dans la fosse pour observer tout ce beau monde sur le côté.
Sincèrement, le style de musique de groupe n’est pas à mon goût mais ils font de très bons lives, très dynamiques et puissants !

– COUNTDOWN JAPAN FES. 11. (EGG BRAIN, [Champagne], SEKAI NO OWARI, Dragon Ash, Nothing’s Carved in Stone, The HIATUS, THE BACK HORN, 吉井和哉, lecca, ONE OK ROCK)@幕張メッセ, 千葉市. 31 December 11
J’ai longtemps rêvé d’aller au ROCK IN JAPAN et le prochain festival sur ma liste était le COUNTDOWN JAPAN Festival ! Et le mieux dans tout ça, c’est que j’y suis allée accompagnée de 3 personnes ! Plus on est de fous, plus on rit hein ?! Bon, être 4, ça ne signifie pas que tout ce monde doive voir les mêmes groupes, mais ça signifie qu’il faut quand même se retrouver de temps en temps et c’est là où ça devient compliqué. Ahah Même si comparé au ROCK IN JAPAN, l’espace occupée par le festival est plus restreint.
Le Countdown Japan a lieu au Makuhari Messe, espace d’exposition et de concerts loin de Tokyo et similaire à un Parc de Versailles à Paris. La qualité du son est au rendez-vous même si le son rend quand même un peu mieux en plein-air ou dans des espaces plus petits !

A l’entrée, un énorme panneau COUNTDOWN JAPAN nous accueille ! Et c’est également à l’extérieur que le stand de goodies du festival se trouve ! J’ai toujours mon t-shirt du festival ! Tout beau tout sombre ! A l’intérieur avant de rentrer, nous avons du remplir un papier dont je n’ai pas trop compris le contenu et ainsi déposer nos affaires. Même dans le métro, nous étions déjà dans l’ambiance avec tous les festivaliers qui faisaient le même trajet. J’adore ce moment. ^o^

Une fois rentrée, la première chose qu’on voit ce sont les rangés et rangés et vestiaires et de l’autre les stands de goodies d’artistes. La prochaine salle nous montre l’espace de restauration et l’accès aux différents espaces de concerts. :D C’est la salle où se trouve un nombre incalculable de bancs et où on peut se détendre avant de retourner se défouler pendant les concerts. Au long du festival qui a commencé en milieu d’après-midi et qui s’est prolongé jusqu’à 4h à 5h du matin, il faut passer de nombreuses fois par cet espace commun si on veut de se rendre dans les autres salles.

Et pour bien commencer ce festival, comme cela l’a été pour le ROCK IN JAPAN, j’ai pu voir THE BACK HORN sur la deuxième plus grande scène du Makuhari. THE BACK HORN a été pendant longtemps un de mes groupes préférés mais mon intérêt s’est vraiment envolé avec le temps. Leurs concerts sont toujours aussi dynamiques et le public les suit, enthousiaste. Je me rappelle de la nouvelle coupe de cheveux de Yamada plus que du reste, c’est dire. Lol Et dans ma tête, c’était le prochain artiste qui m’intéressait d’avantage…

Champagne ! Oh! Leur performance était dans une salle plus petite et arrivée là-bas, il y avait foule. Il a été difficile de rentrer et de pouvoir apprécier leur performance, surtout que j’ai manqué au moins la moitié voire les ¾ de leur performance. Du peu que j’ai pu voir, l’ambiance était complètement déchaînée. Complètement électrique même si les gens étaient carrément collés les uns contre les autres. :D Ce groupe, quelle classe ! Et je suis contente de voir qu’ils deviennent de plus en plus populaires.

Ensuite, si mes souvenirs sont bons, nous avons fait un détour par la grande scène pour voir SEKAI NO OWARI. J’aime beaucoup leur musique et leur style mais je n’avais pas d’attente particulièrement quant à leur performance…. Et pourtant, j’ai été agréablement surprise ! Leur musique pop-électro rend très bien en live, donne envie de sauter et danser, et ils ont aussi mis le paquet sur les lumières ! :D Un des moments les plus agréables de ce festival.

Lecca est la prochaine artiste que nous avons vu. C’est une artiste pop-reggae. Le public était plus épars pour sa performance. Je ne me rappelle plus de grand-chose…. Désolée.

Enfin… ONE OK ROCK… nous sommes restées en retrait pendant leur performance. Je ne sais pas si cela était du à la mauvaise qualité du son mais j’ai trouvé leur live très brouillon et vraiment pas mélodieux. (Dernièrement je commence à apprécier certains morceaux mais ça reste tout de même exceptionnel). Bref, ça m’a donné une mauvaise opinion du groupe même si en plus petit comité ça doit rendre un peu mieux. :d

Nous attendions que leur performance finisse pour filer vers le devant de la scène. Lol C’était au tour de Yoshii Kazuya (THE YELLOW MONKEYS, etc..) puis THE HIATUS. Au cœur de l’action pour ces deux lives, je me rappelle avoir beaucoup apprécie leurs performances. Voir autant de beau monde en si peu de temps, ça fait excessivement plaisir. Deux performances encore bien dynamiques même si je me rappelle plus très bien de leur contenu ahah
Après une longue pose bien méritée, nous sommes revenues pour Dragon Ash.

Dragon ash a été……… AMAZING. Formidable ! Extraordinaire ! Mon moment de festival où j’étais le plus « transportée ». Ahah A vrai dire, je venais de m’enfiler un cocktail cul sec juste avant et que je crois que ça a bien aidé. Bref, de tous les groupes de la soirée, Dragon Ash est une référence pour moi, j’adore leur musique, je ne les écoute peut-être pas régulièrement mais assez pour reconnaître l’ensemble des mélodies, pour être assez heureuse de les voir… d’être aussi enthousiaste. Nous étions au fooooooond de la salle mais je crois que je n’aurais changé cette place pour rien au monde. Nous étions accompagnées d’autres gens tous aussi enthousiastes voire encore plus, qui dansaient tous ensemble, à un endroit de la salle où le public était moins présent et où, à vrai dire, on ne voyait pas grand-chose de la scène. Au moment du passage à la nouvelle année, avec ces autres festivaliers nous nous sommes mis à courir les uns vers les autres, à se serrer dans les bras et à se souhaiter la bonne année et danser et sauter de plus belle. L’ambiance était vraiment au top à ce moment là. Plus de barrière de la langue, juste des fans, à passer là la nouvelle année ensemble à profiter de la musique. J’étais aussi contente d’avoir mon amie à mes côtés à ce moment. J’espère pouvoir vous transmettre tout l’enthousiasme que je pouvais ressentir à ce moment là. Je me suis dit qu’avec un nouvel an comme ça, 2012 ne pouvait m’apporter que des bonnes choses (ce qui a été vrai jusqu’à juin 2012 ahha). Pour en revenir au groupe en lui-même, ça a été une des meilleures performances qu’il m’ait été de voir par un groupe. On sent qu’ils ont l’expérience des grandes foules. Et j’apprécie toujours autant de voir le public chanter et crier de toutes ses forces sur certains morceaux. Magique. Et dans un registre moins gai, c’était aussi une des dernières performances d’IKUZO. Merci à lui pour tout ça.

Après Dragon Ash, tout m’a paru un peu fade… même Nothing’s carved in Stone que nous avons vu par la suite. A ce moment là, j’étais déconnectée de la réalité et je ne me rappelle plus très bien de leur performance. Pourtant au RIJ 09 à part ACIDMAN, c’est bien NCIS qui m’avait le plus plu ! Je voulais juste continuer de voir Dragon Ash… juste trop court.

Nous avons fini sur EGG BRAIN, groupe à l’américaine comme ONE OK ROCK. J’y ai laissé mes dernières forces pour profiter une dernière fois de ce festival.

Ah. C’était vraiment un moment exceptionnel. :D En rentrant à Tokyo le matin, nous avons vu d’autres gens qui prenaient le métro après un nouvel an agité chez Mickey (Disney Sea) ou autres. Mon amie m’a emmené à l’aurore dans le bar à Shinjuku où elle travaille pour saluer les gens qui y étaient alors compactés et pour entendre du Dragon Ash dans les speakers, comme pour nous rappeler la soirée qu’on venait de passer.
De retour chez elle vers 7h du matin, j’ai passé le reste du 1er janvier 2012 au lit.

Advertisements