– GREENPLUGGED FES. 12. (Pony, Black Bag, Story Seller, Pop record house, Mary Story, 장미여관, 자두, Soran, Kim Ji Su, Yozo, Ulala Session, eAeon, Kim SaRang, Glen Check, Urban Zakapa, Oksang Dalbit, Monni) @Nanji Hangang Park, Seoul. 26 May 12
Nous sommes déjà à la moitié de 2013 et voilà que je continue de parler de choses qui se sont passées il y a plus d’un an. Aujourd’hui, cet article concernera le festival GREENPLUGGED.


(Je suis à 1 :10 en premier plan, la serviette sur la tête. Si j’avais su :’D)

Les festivals « rock » sont plutôt récents en Corée. Les Pentaport et Valley festival n’ont pas une longue histoire. Pour Jisan Valley Festival, la première édition ne date « que » de 2009, une preuve que la musique rock et associés se démocratise peu à peu. Le Greenplugged festival existe depuis 2010 (il me semble).
A l’instar d’un ROCK IN JAPAN concernant la scène musicale japonaise (à une ou deux exceptions près), le Greenplugged n’accueille que des artistes coréens. De grands noms jouent en fin de journée et le reste du temps, les styles sont très divers. Si les festivals « Gap Born to rock » , « Let’s rock » ou « Grand mint festival » en septembre et octobre concluent la période des festivals, ce sont les « Beautiful mint » et surtout le «Greenplugged» qui ouvrent la saison en avril et mai ! Greenplugged a été initié et organisé par le label Soundholic (Jaurim, Monni, Ash Gray, etc.).
Je voulais absolument aller à un festival en Corée. Je m’étais décidée sur le Greenplugged puisque je pensais que Guckkasten allait y participer (ma sœur les avait vu l’année précédente au même endroit). J’avais donc préféré attendre jusqu’à mai (date du festival) pour les voir. Malheureusement, ils n’y ont pas participé et à aucun autre festival cette année d’ailleurs. Ceci dit, je ne regrette pas ce choix car la diversité des artistes présents était appréciable. Je pensais également être accompagnée pour ce festival mais mes amis ont décommandé au dernier moment. Ca ne m’a pas empêché d’y aller les deux jours, seule comme une grande au milieu de tous ces gens qui ne parlaient pas la même langue mais qui appréciaient la même musique.
Pour des questions plus pratiques, aller jusqu’au lieu du festival n’était pas une des tâches les plus aisées. Le festival a lieu en plein Seoul dans un parc près du fleuve mais il m’a fallu prendre le metro puis un bus dédié au festival pour se rendre dans un parc d’habitude seulement accessible par voiture/autoroute (je pense qu’il est tout de même possible d’y aller en vélo mais cela doit prendre énormément de temps). En suivant les gens, l’aller n’était pas si difficile mais le soir il y avait tellement de gens qui souhaitaient prendre les bus du festival que je n’étais pas sûre de pouvoir prendre le métro à l’heure. En effet, à Seoul le métro ferme relativement tôt, un peu avant minuit. Le deuxième soir, je suis rentrée avec le dernier métro et j’ai eu un petit coup de frayeur… Je n’avais franchement pas envie de prendre le taxi jusqu’à la fac toute seule.

Autre point pratique, la nourriture sur le festival n’était pas top. Je ne sais pas s’ils se sont améliorés cette année mais ils proposaient plus des apéritifs qu’autre chose. Par exemple, ils proposaient des tortillas et ça a constitué la moitié d’un de mes repas. Il vaut mieux prévoir de la nourriture. Le deuxième jour, j’ai juste acheté quelque chose au convenient store situé pas loin. (ps : au Rock in Japan ou au Countdown, on a le droit à un réel choix dans la nourriture ! bien que ça ne soit pas comparable en termes de coûts, contexte, etc. !)
Je suis donc allée deux jours à ce festival et je vais les décrire artiste par artiste. Je ne me rappelle plus exactement de l’ordre des performances mais je vais tâcher de partager les impressions qui me restent.

 

The Pony : groupe rock plutôt classique. Le public arrivait plus tard dans la journée et donc ils se débrouillaient avec les gens présents. Je les connaissais de nom mais le live ne m’a pas particulièrement conquis. Juste une entrée en matière. ahah

Black Bag : je connaissais ce groupe de par quelques chansons excellentes que j’avais écouté par hasard sur Youtube. J’ai bien apprécié le live mais vu le peu que je me rappelle de leur performance, ça ne m’a pas vraiment marqué. La voix du chanteur est excellente mais ça manquait un peu de peps. C’est un groupe avec beaucoup de potentiel et il ne reste plus qu’à le développer un peu ahah

Story Seller : je pense que ce groupe féminin est venu en France. Enfin, j’apprécie rarement les voix féminines mais j’ai été agréablement surprise par ce groupe. La taille du public commençait à s’épaissir et ça a bien commencé à bouger à ce moment là.
Pop record house : Je n’ai aucun souvenir de leur performance, je m’en excuse. Mais d’après ce que je retrouve sur youtube, j’avais affaire au type du groupe « à café ». Le genre pop-rock-ballade sympathique mais répétitif qu’on trouve dans la scène « indé » coréenne. Pas mon style de groupe.

Mary Story : Je me pose une question. Existe-t-il un groupe coréen avec un nom similaire ? En fait, il me semble les avoir vu au Club FF vers la fin 2011 mais je me rappelle de musiciens avec des têtes différentes. J’ai cru comprendre qu’ils ont déjà changé de gens, mais pas pendant cette période. Bref, Mary Story fait du « modern rock » comme ils l’appellent ici (Delispice, Monni, etc.). J’aime beaucoup mais je ne les connais pas assez. Un petit moment de live tranquille.

장미여관 (Rose Motel) : je connais ce groupe de l’émission Tv Topband2. Ils sont connus pour leurs paroles « sexy » et leur style un peu vintage et loufoque. Ils sont originaux et drôles et il est dommage que je ne comprenne pas entièrement les paroles. Il y avait énormément de monde et le public avait l’air d’apprécier mais du coup je sentais que je ratais beaucoup de choses en ne comprenant rien. ahah

자두 (jadu/jadoo) : est une chanteuse pop. J’étais assise au loin quand je l’ai vu. Ca ne m’a pas non plus marqué mais j’ai du mal avec les voix féminines de toute façon. :p
Soran : Soran est un des premiers groupes coréens que je connaisse mais je n’ai jamais vraiment écouté ce qu’ils faisaient. Je croyais même avoir affaire à un artiste solo. (que quelqu’un me corrige si j’ai faut) J’avais l’impression de voir une légende du milieu, même si au final je ne sais pas quel niveau de popularité ils ont pu avoir. Ahah Soran est du même style que No Reply & co. D’autres groupes styles très pop-cafés. Quand ils ont joué, j’étais également assiste à me reposer. Il faut croire que leur musique ne me motivait pas assez à bouger.
Kim Ji Su : au départ, je ne l’ai pas du tout du tout reconnu. Il a participé à Superstar K2 et je le connaissais grâce à cette émission. Il a également commencé une petite carrière d’acteur. Il fait 30 ans alors que j’ai le même âge (23). Ahah sa musique s’écoute bien mais ne connaissant pas ses morceaux, j’avais du mal à pleinement apprécier. Encore un artiste que j’ai écouté les fesses assises dans l’herbe.

Yozo : encore une chanteuse pop. Je me demande bien ce que je faisais à l’écouter mais voilà, je ne me rappelle plus très bien de sa performance. Je pense que je suis partie en plein milieu pour aller rejoindre l’autre bout du festival pour voir Ulala Session…
Ulala Session : un des groupes que j’attendais le plus. Ils sont énormément portés sur la performance mais ça ne les empêche pas d’être très talentueux et de très bons chanteurs. J’ai vraiment adoré ! Pendant un moment j’ai préféré Ulala Session à Busker Busker (ils ont été dans la même émission : Superstar K3) mais ils sont vraiment tous excellent. Il y avait tellement de monde que je n’ai rien vu mais la musique en elle-même suffisait.
eAeon : ma plus grosse déception du festival. Il y avait quelques problèmes techniques et cet artiste solo n’a pas arrêté d’interrompre la musique 20 secondes après le début des chansons car le son ne lui plaisait pas. En même temps il a beaucoup recours à l’electro et à son ordi mais sa façon de faire signe au staff que ça ne lui plaisait pas, je n’ai vraiment pas apprécié. Il faisait pêteux au possible. Je ne conseille pas.
Kim SaRang : on le croirait échappé d’un groupe de visual kei ou d’un groupe de kpop, au choix. Il a une carrière relativement longue il me semble. Je n’ai pas vraiment apprécié sa performance, mais c’est plus dû au style de musique qu’autre chose je pense. Quelques morceaux à tendance screamo puis soudainement une ballade pure jus.
Glen Check : un de mes groupes préférés de ces dernières années. J’aime un peu moins leur tournure récente mais ça ne m’empêche pas de toujours les apprécier. A ce moment là, j’étais entourée de plein de gens dont un couple de lycéens (dont la fille qui me dévisageait. Mais wtf quoi), le tout qui bougeait moyennement même si le public en général était plutôt dynamique. Bref, Glen Check c’est du solide et j’ai vraiment aimé. Ils aiment faire participer le public.

Urban Zakapa : un trio pop qui me semble a déjà fait pas mal de tv et qui est aussi très populaire parmi le public coréen. Je pense aussi qu’ils sont connus par quasiment tous les fans de musique coréenne en France. Ils produisent de la pure ballade à la coréenne dans un style des plus mielleux mais puisqu’ils chantent tous bien, ça s’écoute facilement. Pour je ne sais quelle raison, j’ai tout d’un coup ressenti un sentiment de nostalgie et à ce moment là, j’aurais bien aimé être accompagnée…
Oksang Dalbit : autre duo connu. Deux artistes, deux femmes et franchement moi qui n’aime pas les voix féminines, j’ai beaucoup apprécié leur performance. Leur simplicité est un de leurs points forts ! Elles sont aussi de bonnes musiciennes. Elles étaient assises, côte à côte, tout au long de leur set et échangeaient beaucoup avec le public.
Monni : pour conclure la première journée, j’ai donc choisi de voir Monni, un de mes groupes préférés (genre dans mon top 5 quoi !). J’étais allée à un de leurs concerts quelques mois auparavant et je voulais donc savoir ce qu’ils donnaient dans le cadre d’un festival. Que ça bouge ou pas, qu’ils jouent avec le public ou pas, je suis biaisée et j’aime ce groupe de tout mon cœur. Et c’est tout naturellement que j’ai adoré leur performance. Je suis toujours aussi impressionnée par le charisme et la classe du chanteur Kim Shini sur scène. Je suis ultra fan quoi.

Je parlerai de la deuxième journée dans un prochain post.

Advertisements