Jeong Joon-Il (ou Jung Joon-Il, comme vous voulez) est mon coup de cœur de ces dernières semaines.

Guitariste et claviériste de Mate, groupe pop-rock coréen, il s’occupe actuellement de sa carrière solo où il joue pleinement le rôle « d’auteur-compositeur-interprète ». Il avait déjà sorti un premier album solo en 2011 et voilà qu’on le retrouve après la pause de son groupe d’origine.

Tout d’abord, parlons de MATE. J’ai un avis très mitigé sur le groupe. Je pense être probablement tombée sur les mauvaises chansons mais ça m’avais laissé un arrière goût de rock un peu dilué à la Nell (ou Coldplay en référence à la scène américaine), ce qui n’est pas du tout mon style de musique.  Cependant, j’aime généralement beaucoup les ballades , Monni et Delispice (cf. groupes coréens de « modern rock »), mais c’est une autre histoire.

Ainsi, j’ai pu m’intéresser à la musique  de Jeong Joon-Il que tardivement, avec la sortie de 새겨울(Next winter) en novembre dernier. Quelle claque. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est l’émotion dégagée dans la voix. Sans être un de ces artistes qui part dans des envolées lyriques et sonorités aigües, sa voix grave fait très bien l’affaire. Ce morceau reprend des éléments déjà connus mais il personnalise le tout. Le clip est par ailleurs magnifique, et suit à moitié un personnage en road-trip.

L’ensemble est donc assez simple mais possède énormément de charme.

Ainsi, j’essaye à présent de découvrir peu à peu ses compositions et je suis agréablement surprise à chaque fois. Je suis d’autant plus gâtée qu’il s’attèle actuellement à la promotion de son nouvel opus.

Plus d’information disponible sur Kbsworld. (Pas de site officiel, il me semble)

Advertisements